Lettre ouverte – « le complot des bonbons »

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un complot insulaire de vol organisé…, je ne parle pas ici de corruption, le sujet étant bien trop vaste et trop sensible en Indonésie. Non, je parle d’une mafia opérant dans la vie quotidienne des balinais…

Non ce ne sont pas les singes!

Quoique on pourrait en parler, puisqu’une étude récente à démontré que les singes du temple de Uluwatu ont développé un comportement que l’on pourrait apparenter au racket.
Ils agissent en bande et sont très bien organisés. Leur « modus operandi? » Ils vous volent un objet, avec une préférence pour les chapeaux et les lunettes, puis attendent patiemment que vous leur donniez à manger afin de récupérer votre bien… malins non? Et c’est scientifiquement prouvé! Du genre il y a des scientifiques qui sont venus étudier le comportement des singes…

MAIS ce n’est pas cette histoire que j’ai envie de dénoncer aujourd’hui (même si je maintiens que l’on ne devrait pas se laisser faire par des singes…), NON, aujourd’hui j’ai envie de faire toute la lumière sur « le complot des bonbons! »

Le complot des bonbons? Mais qu’est-ce que ceci? Hé bien, c’est une histoire qui peut arriver à n’importe qui! Personne n’est à l’abri. 

Imaginez.

Vous vous rendez dans un magasin, il y en a un en particulier à Candidasa dont je tairais le nom, parce que vous êtes disons, en manque de caféine, et dieu sait que le café c’est important dans la vie!
Donc vous vous rendez dans ce shop pour acheter le-dit brevage, vous faites un petit tour pour fouiner un peu dans le bazar qui règne. Car oui, c’est un de ces magasins où l’on peut TOUT acheter. Des habits au pampers en passant par des ustensiles de cuisine ou des souvenirs pour les touristes, il y a de tout.
Donc, vous trouvez votre café, vous choisissez une bonne marque, un café qui « dépote » comme on dit, vous vous laissez tenter par quelques snacks pour accompagner le café et peut-être même que vous achetez (enfin!) l’ampoule que vous avez besoin de remplacer dans la salle de bain depuis un bon mois déjà.

Content de vos trouvailles vous vous rendez à la caisse et vous entrez-là dans la quatrième dimension. Le passage à la caisse dans les magasins ici, c’est un moment particulier.

C’est-à-dire que dans un monde « civilisé », vous déposeriez vos futurs achats sur le comptoir si c’est votre tour ou alors vous attendriez patiemment que celui-ci arrive. Non?

Et bien ici, c’est n’est pas le cas. Je vous le dis, si vous haïssez les grands-mères qui passent devant tout le monde dans les magasins chez vous, vous n’êtes pas fait pour vivre ici.
Ici, c’est chacun pour soi et tant pis pour les autres. Si vous attendez patiemment votre tour, ce qui est mon cas personnellement, bien élevée que je suis, vous allez attendre longtemps notez que, moi, je m’en fiche car je suis en vacances prolongées.

Car il y a TOUJOURS quelqu’un qui va vous passer devant, comme si vous n’attendez pas votre tour mais une révélation (!?).
Et puis il y a aussi TOUJOURS quelqu’un qui devra demander un renseignement à la caissière… je précise ici que, celle-ci sera obligée de se lever de sa caisse, aller fouiner dans le bazar (ce qui prend un certains temps), puis trouvera une collègue, la moyenne du nombre d’employés dans ce magasin est de 15 à la journée, mais allez savoir on ne trouve jamais personne… qui demandera à une autre collègue. Le tout en hurlant à travers le magasin, et ainsi de suite, pour finalement revenir avec le-dit article, que bien-sûr, la personne qui avait demandé renseignement finira par payer devant vos yeux ébahis.

Et puis, comme c’est un petit village au final, tout le monde se connaît ce qui rajoute une catégorie à ceux qui vous passent devant, ceux qui connaissent la caissière. Et enfin, comme on est à Bali, il y a le passage obligé de la conversation inutile… »tu achètes quoi? » « pourquoi faire? », « et ton mari il est où? », etc… ce qui rallonge le temps d’attente inexorablement.

MAIS finalement, vous allez arriver à la caisse. C’est votre tour.
Impressionné par la mémoire de la caissière, qui connaît le code de TOUS les articles de tête, sauf ceux bien sûr qui nécessitent quelques cris par dessus son épaule, vous la regarder tapoter habillement sur son ordinateur et vous l’entendez qui vous demande une somme avec beaucoup trop de zéros pour votre réalité.

Et c’est à ce moment précis que vous allez être victime du « complot des bonbons »!

Vous trouvez le billet correspondant au montant à payer , qui n’est pas un montant arrondis bien évidemment, disons 47’800 rupiah pour du café, des snacks et une ampoule (enfin!).
Fier d’avoir trouvé le billet de 50’000 rupiah (c’est le bleu pour info), vous le tendez à la caissière et attendez votre monnaie, qui devrait donc être, si mes calculs sont exacts de 200 rupiah.

Soit, ceci: 20464973_10213576462383918_946546806_o.jpg

Mais là, au surprise!! Elle vous tend deux bonbons, ou un seul cela dépend de la monnaie attendue en retour

20446986_10213576462023909_106124151_o.jpg

Vous êtes l’énième victime du « complot des bonbons »!!! 

Alors soit, je vous entend déjà, « mais enfin, ce n’est pas bien grave! » ou encore « au moins tu pues pas de la g** la-bas héhéhé » et oui, vous avez raison! C’est ce que j’ai pensé aussi pendant bien longtemps!

Mais aujourd’hui, je dis stop! Ca suffit!! Rendez-moi ma monnaie!! 

Parce que, au final, si on fait un rapide calcul (je suis d’humeur mathématique aujourd’hui..), 200 rupiah au minimum par personne et par jour, avec disons une fréquentation de 300 personnes dans ce shop, (je vous l’assure il est très fréquenté malgrés les vols quotidiens!), cela équivaut déjà à 60’000 rupiah par jour, soit 5 nasi goreng ou un repas pour une famille complète!
Multiplié par 30 jours dans le mois, 1’800’000 rupiah!! Le salaire moyen mensuel d’un employé de restauration!

Et par année… un gain de 21’600’000 rupiah… 21 millions!!!!!!!! Imaginez!!

Et c’est un minimum puisqu’on calcule ici sur un retour de monnaie de 200 rupiah, mais celas peut aussi être 1’000 ou 2’000 ou 3’000… vous m’avez compris..!

Alors oui les bonbons faut bien les payer, un sachet de 50 vaut en commerce 10’000 rupiah environ… alors je ne sais pas le prix que le vendeur l’achète au grossiste mais disons que c’est un minuscule, riquiqui investissement comparé au montant à 8 chiffres qu’ils se font par année!!!

Les petits ruisseaux font les grandes rivières qui se jettent à la mer!!

ET PERSONNE NE DIT RIEN!! Bien sûr, ça rend les enfants contents et puis on utilisent ces mêmes bonbons au quotidien dans les offrandes, MAIS pas moi!! Et je m’insurge contre cette mafia sucrée!!!

Et si on va plus loi, imaginez les frais dentaires que vous vous éviterez, à vous et à vos enfants…sans parler des emballages qui traînent un peu partout…

Malheureusment pour moi, il n’y a rien à faire, tant que le peuple se laissera tenter par des friandises et tant que les pièces de monnaie seront considérées comme inutiles…
Bon, c’est vrai qu’elles sont rigolotes… Ultra légères,on dirait des fausses pièces, comme celles en chocolat..


MAIS … c’est de l’argent bon sang! Et dans un pays où il faut tout marchander pour gratter le moindre rupiah, je ne comprends pas… non, je ne comprend pas…!!

Alors je suçote mon bonbon et je vous écris cet article, en espérant qu’un jour on me rendra ma monnaie.. ; ) 

Ps: cet article humoristique, vous l’aurez compris, est inspiré de fait réel et même si je continue de faire des calculs mentaux à la sortie du-dit magasin, je m’y rend encore de temps à autre, MAIS sachez que c’est pareil pour le pétrole à la station essence. Si vous demandez le plein, on vous remplir votre réservoir en prenant bien garde à arrêter le débit à disons 18’000 rupiah et pas de petite monnaie pour vous rendre les 2’000 rupiah restants… une fois que vous avez compris le truc, vous demandez directement un plein pour 20’000 ; ).

 

 

 

Auteur : whynotcoconutbali

27ans (et toutes mes dents!), la vie sous les palmiers dans l'Est de Bali!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s