Vivre à Bali … avec un balinais.

Un aperçu de ces choses du quotidien qui font que vivre avec un balinais, c’est merveilleux, oui! Mais aussi très différent parfois… Notez qu’on parle ici du mien et d’aucun autre balinais… c’est peut-être pour ça? Non je plaisante, vous devez savoir que j’ai une chance extraordinaire de vivre avec Agus et que je ne pourrais pas rêver mieux. Les différences de culture entre lui et moi c’est comme le soleil à Bali, indispensable!! C’est ce qui fait qu’on est nous et on aime bien en jouer et les exagérer. Donc vivre avec un balinais pour moi c’est:

  • avoir la chance de découvrir Bali autrement, expérimenter le vrai Bali avec ses beaux et ses moins beaux côtés…
  • avoir des bons prix pour tout ! Et être frustrée quand on doit aller acheter seule quelque chose et ne pas obtenir le même prix (même si ça vient gentiment..)
  • avoir toujours un guide sous la main.
  • avoir toujours un traducteur sous la main.
  • apprendre les gros mots en balinais, en live dans la vie réelle. En voiture par exemple.
  • apprendre la patience pour tout. Avec les gens, en voiture, en scooter, au restaurant, au magasin.
  • apprendre que l’après-midi commence à 18h. Le soir à 19h. Le matin aux alentours de 5h.
  • ne jamais sortir entre 12h et 15h30. Sinon, il fait trop chaud.
  • ne jamais aller à la plage juste pour aller à la plage. Aller prier à la plage oui par contre.
  • aller à un nombre incalculables de cérémonies.
  • klaxonner environ 10’000 fois par jour, juste pour dire bonjour.
  • découvrir des endroits où jamais un touriste ne met les pieds.
  • avoir des fois l’impression d’être vu comme  un de ces couples « illégitimes ». Lui pour l’argent,elle pour l’exotisme…
  • manger des gorengan (choses frites et très huileuses) souvent… trop souvent..
  • manger 6x par jour, soit quand il a faim…
  • apprendre que le vent peut faire du mal au ventre
  • se moquer des touristes.
  • attendre les mêmes touristes pour avoir de l’argent…
  • aller dans un temple, mais ne pas le visiter car on a pas le temps.
  • apprendre à crier après les singes pour qu’ils s’en aillent… ils n’ont toujours pas peur de moi.. moi j’ai toujours peur d’eux…
  • apprendre à effrayer les chiens errants. Ca ça marche par contre!
  • conduire à 4 sur un scooter
  • conduire un scooter pour aller à 20m
  • manger avec les mains
  • se baigner habiller. Moi pas mais lui oui. Et les autres aussi. Par contre aller prendre sa doucher dans la rivière, ça ne pose pas de problème de pudeur.. pose pas de questions, je ne comprends toujours pas…
  • aller visiter des endroits touristiques et avoir un prix de local.
  • aller visiter des endroits non-touristiques et être la seule blanche…
  • dire « nah » soit « ouais » à chaque fin de phrase
  • se laver les pieds avant d’aller au lit (!). Logique quand on y pense mais j’ai jamais eu cette habitude moi… même en été.
  • faire sa lessive soi-même.
  • apprendre à ne pas s’attacher aux choses matérielles.
  • sortir en pyjama, parce que… pourquoi pas?
  • apprendre à ne rien faire, surtout quand il pleut. Sans s’ennuyer … encore en progrès chez moi…
  • lui apprendre des gros mots en français et les entendre au quotidien… surtout en voiture…
  • s’entendre dire presque chaque jour « mais t’es noire.. tu deviens balinaise avec ta peau bronzée », sous-entendu.. reste blanche! Le plus blanche possible! Sinon ça fais sale… et répondre « pas encore, on est jamais assez bronzé! »
  • réfléchir au prix de toute chose que l’on va acheter,
  • ne pas acheter la-dite chose,
  • faire 10 magasin pour trouver le meilleur prix pour la dite chose,
  • abandonner
  • manger/ goûter à tout. Y compris la soupe de tête de poisson…
  • se faire appeler « bibi », « tante » par environ 20 enfants différents.. je suis donc tante 20x, mais sûrement plus encore.
  • comprendre et intégrer que « Made »(la deuxième de la famille) c’est ton prénom pour beaucoup de balinais que tu rencontres.. je m’y fais pas.. toujours pas…
  • Ne jamais reconnaître les gens, parce que tu les as vu 1x en 6mois, mais que EUX par contre se souviennent de toi…toujours! oups…désolée.
  • attendre avant de manger que l’offrande soit faite (un petit carré de papier ou autre avec un peu de nourriture déposée pour remercier les Esprits).
  • ne pas parler en mangeant.
  • être la seule femme à boire avec les hommes… jolie féminité…
  • devoir dire où est mon mari quand il n’est pas avec moi (dimana suamimu???), comme pour justifier que je sois seule.
  • apprendre à relativiser beaucoup d’aspect de la vie.
  • rire de tout, tout le temps.
  • apprendre à ne pas se prendre au sérieux.
  • apprendre à manier le petit balai utilisé pour nettoyer la maison. Sérieusement! Il est si petit…
  • lui faire découvrir autant de choses qu’il m’en fait découvrir. La viande de cheval par exemple.
  • se lever très tôt pour aller en cérémonie. Très tôt!
  • critiquer le gouvernement.
  • aller au consulat, à l’ambassade, expérimenter « l’amour administratif ».
  • apprendre à croire à des mythes. Ne pas se couper les ongles quand le jour baisse…
  • s’habiller comme en hiver pour aller en scooter quelque part. Pour se protéger du soleil.
  • se lever à 5h30 pour aller courir. Sinon il fait trop chaud.
  • apprendre à manger épicé.
  • savoir reconnaître de quel pays viennent les touristes.
  • trouver que les choses sont toujours trop chers…
  • comprendre petit à petit qui possède quoi dans quel village, qui est riche, qui ne l’est plus. Qui parie, qui a du succès, etc…
  • dire « aduuuuuh » pour tout et n’importe quoi. Exclamation, surprise, douleur.
  • déjeuner avec du riz.
  • apprendre à connaître la vraie vie des balinais et les conditions de vie.
  • recevoir un sarong à la place de fleurs.
  • s’aimer en 3 langues… s’engueuler en 3 langues aussi!
  • apprendre à reconnaître les arnaques et le vrai prix des choses.
  • se dire qu’on a de la chance de s’être trouvé parmi tous ces balinais et tous ces touristes..
  • devenir fière de Bali comme de son propre pays.
  • apprendre à être reconnaissante pour la vie que l’on a et pour ceux qui en font partie.

Auteur : whynotcoconutbali

27ans (et toutes mes dents!), la vie sous les palmiers dans l'Est de Bali!

4 commentaires

  1. C’est beau, parce qu’il ya toutes ces choses qui font qu’on voit que tu passes des moments merveilleux (sauf peut être pour l’administratif !)

    Le point qui m’intrigue le plus : apprendre que le vent peut faire du mal au ventre ?
    Le vent ? Tellement il souffle fort ?

    bisous

    J'aime

    1. Bonjour Lunefulle! Merci pour ton commentaire! Oui c’est vrai que vivre à Bali c’est merveilleux… mais c’est aussi vrai que parfois vivre avec un balinais c’est dépaysant…
      POur en revenir à ta question concernant le vent… c’est une notion vraiment drôle pour moi car ici, quand on ne se sent pas bien, on est généralement atteint par ce mal mystérieux qu’ils appellent « Masuk Angin ». Littéralement on pourrait le traduire par « le vent dedans » ou « le vent qui est entré »… mystérieux n’est-ce pas. En gros, cela veut dire que tu ne te sens pas bien et que tu dois faire sortir le vent. mmmmmh? Et comment fait-on sortir le vent? En rotant, en pétant ou en pratiquant une sorte de massage avec une pièce de monnaie sur le dos. Masuk Angin c’est un terme utilisé généralement pour expliciter la maladie, l’état un peu fébrile. C’est donc bien le vent qui te fais avoir mal au ventre… acidité, maux de ventre, etc… = Masuk Angin!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s