Mariage : préparation et autres réjouissances…

Nous voilà en plein dans les préparatifs de mariage…! Mais au fait, ça se passe comment un mariage à Bali?

Pour commencer, un mariage à Bali, c’est avant tout une cérémonie, bien sûr, l’union de deux personnes, mais c’est aussi un événement social qui inclut toute la communauté et peut avoir de multiples conséquences. La préparation du mariage est donc « plus importante » que le mariage lui-même. Je met des guillemets, parce que bien sûr… ça dépend du point de vue…

Pour vous aider à y voir plus clair, je vous explique comment se passe un mariage à Bali. Encore une fois, c’est ce que j’ai expérimenté dans la région dans laquelle je vis et chaque endroit à des coutumes différentes, ne l’oublions pas.

Donc, comme je le disais avant, c’est avant tout une cérémonie, avec beaucoup d’offrandes préparées pour l’occasion. Un prêtre et un grand prêtre qui préside la cérémonie. Des rituels, des moments de prières, jusque là, à part les offrandes, pas grand chose de différents d’un mariage chez nous.

Pourtant, ce qui différencie et nous permet d’apprécier toute la différence de culture, c’est la préparation du mariage…
Dans les jours qui précèdent un mariage, c’est l’agitation totale! Toute la famille est mise à contribution, ainsi que la communauté.

La préparation:

Par exemple, pour notre mariage, 5 jours avant, un toit sera construit (en bamboo) pour abriter les invités de la pluie ou du soleil. Les matériaux nécessaires sont fournis par la communauté (temple familial, clan). En échange, nous leur offrons à manger, à boire, des cigarettes, des sucreries, etc..
Ensuite, place à la décoration, tout est fait maison et ce sont les amis et proches de Agus qui vont nous y aider. Là aussi, c’est un échange. Tu m’aides, je t’offres à manger.
Les 3 jours précédents la cérémonie de mariage, la famille, les amis ou autres curieux viennent voir ce qui se passe, apporter du riz/sucre/café (utilisé pendant la préparation du mariage et le jour du mariage), donner un coup de main ou simplement féliciter le couple.
Le couple doit donc être disponible pour remercier toutes les personnes qui vont défiler (y’en aura un paquet ça c’est sûr..). Et en échange, on offre des satay (brochettes). C’est la tradition dans le village de Agus.

Donc, dans les jours précédents le mariage, on cuisine toutes les nuits (vers 3h du matin en général). Ce sont les hommes qui cuisinent, et les femmes s’occupent de faire le café ou amener ce qu’ils ont besoin (ce sont elles qui vont au marché et négocient le prix des choses..).
On tue le porc le jour précédent la cérémonie et on le cuisine en suivant la tradition à Bali. Le babi guling, porc à la broche. On l’offrira en offrande lors de la cérémonie pour ensuite le manger tous ensemble, c’est encore une tradition ici.
Car même si, pour la réception, le buffet sera préparé par un cuisinier, la famille s’occupera de toute la cuisine pour les jours qui précèdent le mariage. Pour remercier les gens et pour offrir à manger à ceux qui aident.

Les offrandes
Les offrandes nécessaires pour le mariage sont traditionnellement crées par les femmes de la famille. Toutefois, comme je dois devenir hindoue et que ce rituel de passage nécessite d’importantes offrandes, tant en quantité que en dextérité pour les créer, nous avons choisit de les acheter. Elles seront donc créees par des personnes qui savent exactement ce que nous avons besoin et comment les faire.
C’est la partie la plus importante au fond; que les dieux bénissent notre union et qu’on leur demande leur protection et bénédiction à travers les offrandes. Il faut respecter ce qui doit être offert, c’est très précis. Et c’est aussi ce qui coûte le plus cher…

Les alliances
Même si il n’y pas formellement de moment où on se passe la bague au doigt, dans la Bali moderne d’aujourd’hui, on porte des alliances. On a fait faire les nôtres sur mesure, on les a créées à notre image, mixte. A Bali, on peut facilement faire fabriquer des bijoux sur mesure et l’argent ne coûte pas bien cher. Et je ne vous parle même pas de la qualité et du talent des balinais dans l’art des bijoux… de toute beauté!

Et puis tout le reste…
Il faut penser à tout… les cacahuètes, les boissons, la musiques, les cadeaux, la déco, si il pleut, si il fait trop chaud, les invités, les invitations, ne pas oublier quelqu’un, les costumes, la nourriture, les quantités, etc.. et puis aussi profiter… enfin ça se sera pour plus tard…

Le jour du mariage
Le jour de la cérémonie, c’est donc par ma cérémonie que le prêtre va commencer. Je dois passer un certain nombre de rituels, qui caractérisent la naissance jusqu’à l’âge adulte et que tout les balinais doivent passer avant de se marier.
Ensuite viendra la cérémonie de mariage à proprement parlé.

Comme nous avons choisit de tout faire en une seule journée, l’après-midi sera le défilé des invités, puis le soir, la réception.

A Bali, lorsque l’on est invité à un mariage, montrer sa présence est important. Mais on ne reste pas longtemps. Les mariés ont sûrement invité beaucoup de monde et chacun doit laisser la place à d’autre.
En arrivant, on signe un registre. Celui-ci permet de garder une trace écrite de qui est venu/quand.
Ensuite on nous offre à boire et de quoi grignoter. On prend des photos avec les mariés, on discute avec d’autres invités. Puis on est généralement invité à manger quelque chose. C’est souvent un buffet. On se sert, on mange, on boit, etc… puis on remercie les mariés pour leur accueil et on s’en va.
Total du passage moyen: 1h.
Cela peut paraître étrange mais c’est comme je le disais plus haut, un événement social.
Un mariage permet, aux mariés et à la famille, de se montrer que l’on sait recevoir et s’occuper des invités.
Aux invités, de montrer leur présence et leur soutien à la famille.
C’est un échange de bons procédés. Tu m’as aidé lors de mon mariage, je m’en souviendrais et je t’aiderais à mon tour quand tu en auras besoin.

Le soir, la réception, c’est l’occasion de faire un peu la fête, avec les amis plus proches et la famille. Mais généralement, tout le monde est bien fatigué… et là encore, contrairement aux mariages chez nous, cette partie là n’est pas la plus importante.

Les difficultés
Pour nous, la préparation de ce mariage est un peu particulière. Comme Agus n’a pas de parents, nous avons dû (enfin surtout lui, moi je me sens surtout inutile..) organiser le tout par nous même.
C’est quelque chose qui réveille des souvenirs douloureux. Ne pas avoir de père, ce n’est pas facile à Bali, dans une société où tout passe par l’homme et donc le père tant qu’on est pas marié.
Et même si la famille nous à bien aidé, c’est quand même pas simple quand:

1) tu n’as jamais été marié, donc tu ne sais pas ce qui est attendu de toi,
2) tu n’as pas de parents pour t’aider à organiser ou à t’aider à payer,
3) en plus tu te maries avec une Suisse qui n’a aucune idée de ce qui doit être fait..

Alors j’aimerais quand même vous dire que j’ai le meilleur futur mari  du monde et que j’ai une admiration sans limite pour sa détermination et son énergie.
Que c’est quelqu’un qui mérite tout le respect du monde quand on connaît sa situation et sa mentalité et que c’est, sans aucun doute, la meilleure rencontre que j’aurais pu faire et la meilleure personne avec qui partager mon futur. Parce qu’il en a déjà vu de toutes les couleurs et qu’il sait peindre avec maintenant.

Et puis, pour moi, c’est parfois un peu compliqué de ne pas pouvoir faire grand chose pour organiser mon propre mariage… je comprends ce qui se passe autour de moi, on m’explique, mais des fois je me sens quand même à côté de la plaque… L’avantage c’est que je ne suis pas stressée, mais en même temps, c’est un peu étrange. Surtout que je n’ai pas pour habitude de juste dire oui, oui et me taire… c’est pas vraiment mon caractère disons… mais on en apprend tout les jours pas vrai?

Et puis bien sûr, les différences de culture… comprendre, accepter, faire des compromis…enfin, c’est la vie qu’on a choisit!! avec ses lots de rires aussi!

On approche à grands pas de la date et il y a encore beaucoup de choses à organiser et à faire, mais tout se passera pour le mieux et je me réjouis de pouvoir vous en montrer un peu plus!

En attendant, vu qu’il y à quelques Suisses qui vont arriver, le blog sera aussi un peu en vacances!

A bientôt!
Des becs

Auteur : whynotcoconutbali

27ans (et toutes mes dents!), la vie sous les palmiers dans l'Est de Bali!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s