Cérémonie à Bali. Jour 2

Me revoilà! Après une seconde journée de cérémonie, aujourd’hui c’est repos, mais il y a toujours beaucoup de choses qui se passent à Sengkidu ces prochains jours.

Hier, j’ai assisté à une nouvelle cérémonie, que je n’avais encore jamais eu l’occasion de voir. Quel bonheur! Parce que c’est beaucoup de découvertes et de nouvelles connaissances pour moi, mais surtout parce que j’ai la chance d’avoir une famille balinaise extraordinaire et toujours bienveillante avec moi, ravie que je me m’intéresse et que je participe avec eux.
Merci à eux d’être si formidable avec moi!!

Pour vous donnez un peu le contexte de ce que vit Sengkidu, notre village ces derniers jours, c’est la cérémonie Usaba Sambah, 4 jours consécutifs de cérémonies.
Alors bien sûr, on va au temple prier durant ces 4 jours, car les 4 jours sont des cérémonies différentes.
Durant ces 4 jours, le village est magnifiquement décoré de Penjor (offrande faite d’une tige de bambou incroyablement décorée), chacun ayant l’obligation d’en produire un pour sa famille (comprenez ici, les hommes bien sûr). Le temple Puseh, temple central du village, est également décoré pour l’occasion, et bien sûr, les habitants sont vêtus traditionnellement pour se rendre en cérémonie. C’est donc une belle atmosphère qui anime le village ces derniers jours.
Et ce n’est pas seulement ici, mais dans bien d’autres villages de Bali.
Pourtant, pour Sengkidu, cette cérémonie est très importante et les festivités sont caractéristiques d’ici. Tu peux par exemple assister aux traditionnelles « danses du Kris », sorte de trance qui prend possession d’hommes du village et qui leur dictent de se scarifier avec leur Kris (couteau traditionnel)… rassures-toi, pas de bain de sang, mais c’est très réputé pour être impressionnant.
Je te rappelle que la magie et les Esprits s’emparant des corps des gens sont des croyances bien réelles ici et très fortes. ! J’ai bien hâte de voir ça!
Je te laisse aller regarder les vidéos sur Youtube car je ne peux malheureusement pas en mettre sur le blog… : ( —-> Usaba Sambah Sengkidu

Sachez aussi, que préparer une cérémonie, c’est extrêmement de travail. Il ne s’agit pas juste de se faire beau et d’aller au temple. La préparation derrière est conséquente. On se lève à 3h du matin pour cuisiner et tout préparer!
L’attente durant les cérémonies est parfois très longue et il fait toujours très chaud. Lorsqu’il pleut, c’est la même chose. Il n’y a pas de « bonne » météo pour les cérémonies. On prie sous la pluie. Et c’est comme ça.
Si vous avez l’occasion d’y assister, de près comme de loin, SOYEZ RESPECTUEUX! Pas uniquement parce que cela à attrait à la religion, mais parce que ce sont des moments coûteux, fatiguants, et qu’ils y mettent sincérement tout leur coeur. Si vous êtes invités, considérez l’invitation comme une réelle chance de voir l’envers du décor aussi.

Hier, c’était le jour de Penauran Meteruna Teruni. Une cérémonie dédiée aux adolescents. L’occasion, pour les parents de remercier les Esprits avec des offrandes conséquentes et ainsi, de tenir leurs promesses faites plus tôt.
Je m’explique. A Bali, lorsque l’on attend un enfant ou durant son enfance, on peut parfois faire des promesses d’offrandes aux Dieux, de sorte à ce que la demande des parents se réalise. Grossièrement, cela peut donner ceci: « cher Dieu (Esprits, Ancêtres, etc..), si mon prochain enfant est une fille, je te ferais l’offrande d’un cochon lorsqu’elle sera adolescente » ou encore « si mon enfant guéris, je ferais… », etc.. Pas de généralités, pas tout le monde ne le fait.
Et cette cérémonie, qui représente le passage à l’adolescence, c’est l’occasion de « payer sa dette » et de demander la protection et une belle vie pour l’enfant.
Dans notre famille, c’était le jour spécial de Merry. Pour l’occasion, elle (et tous les autres adolescents, sujets à la cérémonie) sera vêtue comme une reine et traitée comme tel (plus ou moins 😉 pendant cette journée spéciale.
C’est une cérémonie qui coûte cher aux parents, mais encore une fois, c’est une rite de passage qui permettra à leur enfant d’atteindre la paix. Donc, on le fait et c’est tout!
Traditionnellement, on visite la famille et l’on aide à la préparation de la cérémonie. Les femmes fabriquent les offrandes, sous le guide des plus anciennes (donc de la grand-mère au bébé..) et les hommes s’occupent de la cuisine. Ils ont, pour cette occasion, tué un porc et l’on préparé à la Bali, c’est ce qu’on appelle le Babi Guling, cochon de lait, tourné à la broche pendant des heures. Ma première mise à mort de cochon… j’ai pas trop trop aimé… je devais être encore plus blanche que blanche…enfin! C’est Bali!
On amène aussi soit une enveloppe avec de l’argent (pour les plus modernes) ou du riz, du café et du sucre pour aider financièrement la famille. Ce sont des aliments qui seront utilisés pour la cérémonie ou à un autre moment par la famille. Ceci, quelques jours avant la cérémonie.

C’est donc avec un bonheur non dissimulé que je partage maintenant avec vous les photos de cette journée formidable!!
Ps: vous l’aurez deviné, en tant que « bule » (c’est le joli petit nom qu’ils nous donnent ici, à nous, les étrangers qui vivent à Bali…), je remplis mon rôle de photographe officiel à chaque cérémonie 😉

C’est partit!

img_9144
Temple de la famille décoré pour l’occasion
img_9146
Entrée de la maison
img_9147
Penjor du village

J’ai eu la chance d’assister à la préparation de Merry le matin. Un spécialiste est engagé pour l’occasion et fournit le costume, maquille et coiffe la demoiselle. Le vêtement traditionnel est porté uniquement par Merry, puisque c’est son jour à elle. Pour les autres, c’est tenue de cérémonie classique. Sa maman et d’autres jeunes filles ont profités de la présence du spécialiste pour se faire coiffer et maquiller aussi. Après tout, il est là et c’est le même prix! ; )
Son habit est constitué de 3 sarongs différents superposés. Elle porte un corset en-dessous et une bande « gainante » entre deux. Le tout est bien serré! Il a fait très chaud, mais c’est la tradition, donc…
Pour info, vous DEVEZ être en admiration devant les femmes ici! Particulièrement quand elles sont vêtues pour les cérémonies, car elles y mettent tout leur savoir-faire et souhaitent être le plus féminine possible (pour les plus coquettes bien-sûr..)! Et c’est très contraignant! Il fait chaud!
Et ce n’est pas juste n’importe quel vêtement!! Non, non, non… Sous le Kebaya (vêtement du haut pour les femmes), il y a un corset.. et souvent une gaine.. sans parler du kamben (sarong), serré au possible.
Le but étant de marquer les courbes féminines et d’être « sexy », pas au sens vulgaire du terme. Alors, BRAVO à elles et soyez admiratifs!

Bref, voilà Merry…

img_9135
Préparation de la coiffure

img_9149

img_9150
Les felurs sont ajoutées à la coiffure
img_9166
1er sarong
img_9167
Gaine
img_9171
Maquillage de reine de beauté!
img_9172
2ème et 3ème sarong
img_9185
Dernière touche de maquillage et bijoux. Je te laisse imaginer le poids de la coiffure…

Une fois prête, le cortège se prépare. On accompagne Merry , sous l’ombre d’un parapluie (comme les reine à l’époque), et ses parents, au temple. Les adolescents et leur famille ont des numéros (puisqu’il y en a beaucoup) et doivent attendre leur tour une fois dans l’enceinte du temple.
Les femmes portent les offrandes sur leur tête et les déposeront sur un autel au coeur du temple, les hommes eux, s’occupent du cochon.
Puis, c’est le moment de la prière, guidée par les mantras du prêtres.

Ensuite, une fois la cérémonie terminée, on reprend les offrandes et on les partage entre tous et c’est le moment du repas.

img_9204img_9206

img_9186
J’ai la chance d’avoir une « belle-mère », qui s’occupe toujours de me coiffer et de me prêter des bijoux pour que je sois toujours au top! Elle est très coquette et possède une garde-robe de cérémonie extraordinaire..!
img_9227
Le cortège se prépare, au son de la musique traditionnel (hommes en blanc). Les hommes au sarong à carreaux sont les Pecalang, responsable de bloquer la circulation pour permettre à la procession d’aller jusqu’au temple. Si, si, …ici on bloque le trafic pour les cérémonies!

img_9239img_9242img_9243img_9244img_9277img_9279img_9280img_9293img_9314img_9315img_9318img_9325

Voilà, j’espère que ça vous à plu?
Pour ma part, j’ai toujours énormément de plaisir à partager les moments de cérémonie et je me considère comme vraiment chanceuse d’être « au coeur de l’action »! J’en apprends chaque fois un peu plus.
Je ne comprends pas toujours tout et j’ai souvent beaucoup de questions. Mais une fois encore, j’ai une famille balinaise très attentive et ravie de m’expliquer ce qui se passe.

A travers ces moments, je trouve aussi qu’on en apprend beaucoup sur les gens et leur mentalité. Il y a ces familles qui veulent à tout prix montrer qu’ils sont riches, avec de beaux vêtements à la dernière mode, etc… et il y a les gens simples, qui font avec ce qu’ils ont. C’est international!
Il y a le regard et le point de vue des différentes générations sur la religion, les cérémonies, la vie à Bali. Ce sont vraiment des moments de partage pour moi, pas uniquement autour de la religion, mais de la vie d’ici.

Des becs!

Auteur : whynotcoconutbali

27ans (et toutes mes dents!), la vie sous les palmiers dans l'Est de Bali!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s